Christine Lagarde confirmée au FMI dans la tempête du Brexit

Barbara

Barbara

, Bourse

Réélue à la tête du FMI, Christine Lagarde va une fois de plus être confrontée à des troubles économiques suite au Brexit.

Dans une interview donnée à l’AFP, l’ex ministre de l’Economie sous Nicolas Sarkozy est assez sceptique par rapport au vote relatif à la sortie de l’UE par la Grande-Bretagne. Cependant, elle ne veut pas croire à toute forme de catastrophe alors que les marchés sont en baisse.

On est loin d’une crise même si les marchés sont confrontés à des troubles survenus du vote du Brexit a indiqué la directrice du FMI. Le référendum anglais pour le divorce d’avec l’UE montre d’autre part une forme de déception des britanniques pour la famille européenne, ce qui devrait amener l’UE a affiché une transparence et une forme de clarté » indique la directrice du FMI.

«C’est ce qui représente des risques pour l’instant mais nous nous sommes loin d’une crise mondiale » indique la nouvelle directrice du FMI.

Elle indique qu’il serait primordial pour les européens et les anglais, de trouver un accord rapidement sur un calendrier et mettre en place une procédure qui permettrait aux deux camps d’entamer un divorce à l’amiable et sans chocs. Et pour l’instant, le Brexit crée le doute et si cela ne fait que durer les appréhensions seront palpables.