L’éducation, un terrain sur lequel, François Hollande a échoué

Thibault

Thibault

, France

A l’entame de son mandat présidentiel, François Hollande avait fait de l’éducation une de ses priorités. De grandes attentes pour les enseignants après le départ de Sarkozy qui avait supprimé plusieurs postes dans l’enseignement, les stages pour les nouveaux enseignants…

Fausses promesses

Pendant le quinquennat de François Hollande trois ministres ont dirigé le ministère de l’éducation en premier Vincent Peillon qui a créé la confusion dans les écoles primaires, en mettant en œuvre sa réforme des rythmes scolaires…

Il sera remplacé par Benoît Hamon qui a duré uniquement 147 jours, à ce poste ministériel. Par contre, il s’est illustré par une action réduite et impropre, car il voulait supprimer des notes afin d’alléger l’école.

Et enfin, Najat Vallaud-Belkacem, qui a lancé une réforme des collèges critiquée par un grand nombre d’enseignants, une réforme qui a détruit des disciplines telles que le latin et le grec, une réforme qui a déstabilisé les enseignements de base.

Ainsi, les enseignants traversent des moments difficiles parfois dans leur travail. Ils sont confrontés à des classes surchargées, alors que le gouvernement promet de recruter de nouveaux enseignants.

Alors que l’Éducation Nationale, est un domaine important dans un pays moderne, celle-ci est confrontée à des problèmes difficiles à régler. En fait, les nouveaux enseignants sont aux abonnés absents face à la mission de plus en plus difficile qui leur est donnée, alors qu’ils ont pu satisfaire à des concours après de longues années d’études.

Tout le monde sait que les enseignants votent toujours pour le PS, mais ils sont déçus au vu des réformes lancées. En clair, mandat de François Hollande est venu détruire la situation des professeurs.

« Je voulais que l’école puisse disposer d’assez de moyens que ceux qui les lui avait enlevés précédemment, car l’école est la base de la République » expliquait François Hollande au cours de sa déclaration du 1er décembre où il annonçait qu’il ne se présenterait pas à la présidentielle de 2017.

Malgré des postes créés, les réformes mises en place ne satisfont pas les enseignants en général. En clair, François Hollande a été frappé par son incapacité à régler le problème de l’éducation qui est indispensable.