L’intervention russe a «changé la situation»

Barbara

Barbara

, Divers

Le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov a déclaré que son pays a contribué à diminuer l’espace occupé par les jihadistes en Syrie.

L’intervention conduite par l’armée russe en Syrie a permis de «retourner la situation», a jugé mardi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. Sur le terrain, au moins 17 personnes ont été abattues dans deux attentats suicide

«Les actions des forces aériennes russes effectuées à la demande des autorités syriennes ont vraiment permit de renverser la situation dans le pays et à diminuer l’espace géré par les terroristes», a lancé Sergueï Lavrov. Le ministre faisait surtout référence aux jihadistes du groupe Etat islamique et du Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda.

Evolution de l’armée syrienne

Au bord de la chute l’été passé après plusieurs échecs cuisants, les forces armées syriennes ont repris du terrain contre des insurgés enfoncés par la puissance de feu impressionnante de l’aviation russe, d’après des experts.

Même si les gains en terrain demeurent limités, l’armée et les milices du régime, appuyés sur le terrain par le Hezbollah libanais et des «conseillers» iraniens, sont à l’attaque sur tous les fronts.

Armée ciblée

Sur le terrain, près de 17 personnes, dont deux officiers, ont été abattues mardi dans deux attentats-suicide contre un poste de contrôle de l’armée à Homs, dans le centre de la Syrie, a expliqué le gouverneur de la ville.

L’un des suicidaires qui se trouvait à bord d’une voiture a fait activer sa ceinture d’explosifs au barrage, et un second kamikaze s’est fait exploser quand les gens sont arrivés pour aider les victimes, a expliqué Talal Barazi.