Pétrole : BP a enregistré un déficit de 6,48 milliards de dollars en 2015

Barbara

Barbara

, Economie

Touché par « l’impact de l’impressionnante chute des cours du pétrole et du gaz », le groupe pétrolier britannique envisage la suppression de plusieurs milliers de d’emplois d’ici à 2017.

BP a été impacté par la baisse du cours du pétrole en 2015. Il entré dans le rouge en 2015 avec une perte nette de 6,48 milliards de dollars d’après une annonce de la compagnie pétrolière mardi 2 février. En 2014, l’entreprise enregistrait un bénéficie en nette hausse de 3,78 milliards un an avant. BP a aussi indiqué une charge de 2,6 milliards au quatrième trimestre, principalement pour des dévalorisations dans l’activité amont (exploration et production) et pour des frais de restructuration.

Le groupe britannique a marqué « l’impact de l’impressionnante baisse des cours du pétrole et du gaz » sur son activité amont, bien que cela ait été corrigé par de bons résultats dans l’aval à savoir le raffinage, et la pétrochimie….

Plusieurs milliers de postes à supprimer

Dans cette situation, BP a décidé de réduire les postes face à la chute des cours le 1er janvier 2015, le Brent était coté à 56,42 dollars, le 1er janvier 2016, car sa valeur était de 37,28 dollars en diminuant ses investissements et ses effectifs. Le groupe envisage supprimer 4.000 suppressions postes que les employés duquel sont avertis les sous-traitants en 2016 dans l’amont et que jusqu’à 3.000 de plus dans l’aval jusqu’à la fin de 2017.

« Nous continuons à intervenir vite pour nous ajuster et rééquilibrer BP devant un environnement qui change », a lancé Bob Dudley, le directeur général du groupe. « Nous réalisons d’importantes avancées pour gérer et diminuer nos coûts et nos dépenses en capitaux, tout en gardant des opérations sûres et crédibles, et en poursuivant l’investissement de façon maniable dans notre prochain portefeuille « , a-t-il indiqué.
D’ailleurs, les investisseurs ont réagi, car sur la place des marchés financiers à Londres, le groupe pétrolier britannique enregistrait une perte de 6,96%.